La réforme de 2020

Depuis le 1er mars 2020, l’interrogation orale ainsi que les vérifications sur la moto sont intégrées à l’Épreuve Théorique Moto. La durée du plateau s'est raccourcie (environ 10 minutes par candidat contre 15 avant la réforme moto).
Attention, vous devez désormais effectuer le parcours hors circulation d’une seule traite en enchaînant tous les exercices. Pas de panique en cas de faux départ ! Vous avez droit à un second essai.
L'épreuve hors circulation comporte les exercices suivants :
Le déplacement de la moto sans l’aide du moteur (vous devez débéquiller la moto puis la déplacer en marche avant et arrière).
La maîtrise de la moto à allure réduite sans passager (pour obtenir A à cette étape chronométrée vous devrez réaliser un temps supérieur ou égal à 16‘’).
Le freinage (une fois la vitesse minimale de 50 km/h atteinte avec une marge de + ou - 5 km/h pour la catégorie A1, il vous faudra effectuer un freinage pour vous arrêter dans une zone définie et différente selon que la piste est sèche ou humide).
La maîtrise de la moto à allure réduite avec passager.
Le slalom et l’évitement (pour la remontée en slalom vous devrez rouler à 40 km/h minimum avec une marge de + ou - 5 km/h pour la catégorie A1, 50 km/h pour aborder l’évitement au retour avec une marge de 5 km/h pour les deux catégories. La grande nouveauté réside dans la prise en compte du gabarit scooter lors de la phase d’évitement).
La nouvelle épreuve en circulation
Si la durée du plateau va être réduite, la partie de l’examen en circulation, elle, va s’étendre au-delà des 30 minutes actuelles.
Les critères d’évaluation vont également évoluer. Pour obtenir le permis moto, vous devrez posséder les 4 compétences suivantes en lien avec la trajectoire de sécurité :
• Savoir se positionner en ligne droite (en agglomération, vous devrez vous placer au centre de la voie de circulation et à droite hors agglo).
• Aborder les virages et les courbes en adoptant la trajectoire de sécurité (cf schéma ci-dessous).
• Maîtriser votre positionnement dans les phases de changement de direction et de franchissement d’intersection (en toute sécurité et dans le respect des règles du Code de la route).
• Savoir se placer correctement et en toute sécurité lors des phases d’arrêt.
La trajectoire de sécurité
En proposant une approche différente de la conduite, la trajectoire de sécurité a pour objectif de diminuer le nombre de motards tués sur les routes. Elle figure parmi les changements significatifs souhaités par le ministère de l’Intérieur. Comme le montre le schéma ci-dessous, cette méthode consiste à adapter son allure avant de prendre une courbe, de se positionner à droite ou à gauche selon le sens du virage, de maintenir son allure dans la courbe pour se replacer normalement en sortie de virage.
Depuis le 1er mars 2020, l’interrogation orale ainsi que les vérifications sur la moto sont intégrées à l’Épreuve Théorique Moto. La durée du plateau s'est raccourcie (environ 10 minutes par candidat contre 15 avant la réforme moto).
Attention, vous devez désormais effectuer le parcours hors circulation d’une seule traite en enchaînant tous les exercices. Pas de panique en cas de faux départ ! Vous avez droit à un second essai.
L'épreuve hors circulation comporte les exercices suivants :
Le déplacement de la moto sans l’aide du moteur (vous devez débéquiller la moto puis la déplacer en marche avant et arrière).
La maîtrise de la moto à allure réduite sans passager (pour obtenir A à cette étape chronométrée vous devrez réaliser un temps supérieur ou égal à 16‘’).
Le freinage (une fois la vitesse minimale de 50 km/h atteinte avec une marge de + ou - 5 km/h pour la catégorie A1, il vous faudra effectuer un freinage pour vous arrêter dans une zone définie et différente selon que la piste est sèche ou humide).
La maîtrise de la moto à allure réduite avec passager.
Le slalom et l’évitement (pour la remontée en slalom vous devrez rouler à 40 km/h minimum avec une marge de + ou - 5 km/h pour la catégorie A1, 50 km/h pour aborder l’évitement au retour avec une marge de 5 km/h pour les deux catégories. La grande nouveauté réside dans la prise en compte du gabarit scooter lors de la phase d’évitement).
La nouvelle épreuve en circulation
Si la durée du plateau va être réduite, la partie de l’examen en circulation, elle, va s’étendre au-delà des 30 minutes actuelles.
Les critères d’évaluation vont également évoluer. Pour obtenir le permis moto, vous devrez posséder les 4 compétences suivantes en lien avec la trajectoire de sécurité :
• Savoir se positionner en ligne droite (en agglomération, vous devrez vous placer au centre de la voie de circulation et à droite hors agglo).
• Aborder les virages et les courbes en adoptant la trajectoire de sécurité (cf schéma ci-dessous).
• Maîtriser votre positionnement dans les phases de changement de direction et de franchissement d’intersection (en toute sécurité et dans le respect des règles du Code de la route).
• Savoir se placer correctement et en toute sécurité lors des phases d’arrêt.
La trajectoire de sécurité
En proposant une approche différente de la conduite, la trajectoire de sécurité a pour objectif de diminuer le nombre de motards tués sur les routes. Elle figure parmi les changements significatifs souhaités par le ministère de l’Intérieur. Comme le montre le schéma ci-dessous, cette méthode consiste à adapter son allure avant de prendre une courbe, de se positionner à droite ou à gauche selon le sens du virage, de maintenir son allure dans la courbe pour se replacer normalement en sortie de virage.

La grille d’évaluation
La grille d’évaluation de l’épreuve en circulation reste la même. Cependant, le nombre de points requis pour obtenir l’examen a été revu à la hausse. À partir du 1er mars 2020, il vous faudra assurer 21 points - contre 17 jusqu’à présent - pour décrocher la carte rose !

Le nouveau circuit plateau en vidéo :

Le nouvel examen entrera en vigueur en mars 2020.